Un MUSÉE inattendu dans un MONASTÈRE à SEVILLE

Classé dans : DESTINATIONS, ESPAGNE, EUROPE | 1

Où se situe cet ancien monastère reconverti en musée?

Lors de notre arrivée en Andalousie, nous avons exploré un musée inattendu dans un monastère à Séville. Rien ne nous avait préparé à explorer le Musée d’art contemporain aussitôt après que notre avion se soit posé : dépaysement garanti!

Prémices d’une soirée pas comme les autres à Séville

Les avions venant de l’Europe, direction Séville atterrissent souvent en milieu ou en fin d’après-midi. Le temps d’arriver à votre lieu d’hébergement et il vous reste toute la soirée pour en profiter! Les guides touristiques que j’ai lu proposaient souvent d’aller manger quelques tapas et de voir un spectacle de flamenco dans un bar, ce qui met dans l’ambiance de l’Andalousie!

N’ayant rien de prévu, nous nous sommes laissés conseiller par Rafaël et Sandra, nos hôtes dans le quartier de Triana. Ils nous ont parlé d’un Spectacle de flamenco dans un tout petit théâtre, à deux pas, dans le Marché de Triana. Lorsque nous avons vérifié les disponibilités, le spectacle était complet le jour même, nous avons donc réservé pour le lendemain soir. C’est alors qu’en regardant les quelques adresses laissées sur un tableau de liège, je me suis arrêtée sur un petit papier écrit de leur main : « CAAC Centro andaluz de arte contemporáneo – Monasterio de la Cartuja ». Il précisait que le musée était gratuit de 19h à 21h tous les jours. Après quelques hésitations entre A. visiter la ville historique que nous découvririons amplement le lendemain et B. partir à l’aventure dans un lieu excentré et sûrement peu touristique, nous avons choisi l’option B. l’aventure : un musée d’art contemporain dans un ancien monastère.

Du Quartier de Triana au Musée d’Art Contemporain

Nous sommes donc partis du Pont Isabel II, autrement appelé : le Pont de Triana, et nous sommes passés devant la Torre Sevilla, une immense tour qui surprend, et offre un énorme contraste avec le reste de l’architecture! Quoique le bâtiment en forme de bateau à côté ne soit pas mal non plus! Nous avons marché sur el Camino del Descubrimientos, la route des découvertes, quel nom parfait pour cette soirée de randonnée dans la ville à la découverte d’un musée dont on ne sait pas quoi attendre!

En passant par là, nous sommes entrés par la porte La Cartuja – Manufactura de productos ceramicos. L’endroit nous a semblé désert, évidemment puisque ce n’était pas l’entrée principale! Les bancs des jardins de la Cartuja nous ont offert un peu de repos. Les espaces verts sont peu entretenus, certes, mais ils sont appréciés des perruches. D’immenses palmiers nous mettent dans l’ambiance des vacances. Au bout de l’allée sur laquelle est disposée une statue de Christophe Colomb se trouve l’entrée du musée d’art contemporain.

Christophe_Colomb_Seville

Une sortie inattendue en dehors des sentiers battus

Une exposition représentant 40 ans de l’œuvre de Jan Fabre, un artiste belge, y est mise en avant jusqu’au 2 septembre 2018 : Stigmata – Actions & performances 1976-2017. Vous pourrez déambuler dans le dédale des tables d’exposition pour découvrir les messages qu’il veut faire passer. L’art contemporain me semble toujours obscure au premier abord, et perturbant souvent. Heureusement, le livret d’explications vous permettra de mieux appréhender les dessins, les costumes, les photographies, les enregistrements vidéos, les mises en scène… Observer son art contemporain dans cet ancien monastère renforce mon sentiment d’étrangeté.

Jan_Fabre_a_Seville

Jan_Fabre_A_Seville

Nous ressortons de l’exposition par la grande porte cette fois. Nous sommes d’accord pour dire que commencer notre voyage en Andalousie de cette manière était aussi bizarre que l’exposition que nous venons de voir! Personnellement, j’aime bien ce qui sort de l’ordinaire. Explorer et me dire que j’ai vu un peu plus que ce que voient les touristes de passage me fait plaisir. Et même si nous sommes surpris par cette soirée inattendue, elle nous aura fait parler, et oui après une telle expo, un debriefing est indispensable!

Nous repartons en passant devant la Chapelle et d’autres sujets de discussion comme cette décoration de façade 😉 puis nous rentrons vers le Pont de Triana en prenant la balade le long du Guadalquivir. Un peu d’air frais fait du bien. Nous découvrirons le cœur de la ville demain.

 

Nous mangeons dans un restaurant le long de la Calle Betis que nous n’apprécions guère. Les restaurants tous côté à côte dans ce coin-là semblent être des attrapes-touristes, chers pour une qualité passable, sans plus. Un mauvais chanteur avec une guitare risque également de venir vous embêter. Si vous souhaitez passer un repas tranquille le long du fleuve, aller ailleurs.

 

Informations pratiques pour se rendre au Musée d’Art Contemporain

– Avenida Americo Vespucio

– Camino de los Descubrimientos

  • Horaires d’ouverture :

Du mardi au samedi : 11h00 à 21h00

Dimanche : de 10h00 à 15h30

Fermé le lundi

  • Entrée :

– 1,80 € pour visiter le monument ou l’exposition temporaire

– 3,01 € pour la visite complète

Entrée gratuite du mardi au vendredi de 19h00 à 21h00 et le samedi toute la journée.

 

Si vous aussi, il vous est arrivé de partir à l’aventure dans une ville inconnue, racontez-nous dans quelle péripétie vous vous êtes embarqué…!


Vous avez aimé l’article, partagez-le!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant la case ci-dessous, je confirme que j'ai lu et que j'accepte la Politique de confidentialité